ENCYCLOPEDIE AUDIOVISUELLE DE L'ART CONTEMPORAIN

     SATORU SATO              

 

  

 

Né en 1945 à Niyagi au Japon

1969- Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Toyo à Tokyo, où il est nommé assistant. 
Quitte le Japon pour s’installer à Paris. Etudes à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, dans  l’atelier de Gustave Singier (jusqu’en 1974).
1970- Voyage en Egypte. Découverte des Pyramides, un événement dans l’évolution de  l’artiste, qui voit dans ces monuments les bases de la vision géométrique du constructivisme.
1973- Rencontre à Paris avec Michel Seuphor et le professeur Okamoto, avec lesquels se développeront des relations durables.
Membre du groupe constructiviste Madi, Satoru a d'abord fondé son travail sur des oppositions d'aplats chromatiques aux formes rigoureuses. 
En 1976, il ressent le besoin de se libérer du strict cadre du tableau. Il commence par entourer la toile d’une structure de bois, ou rythme ses surfaces peintes avec des baguettes posées asymétriquement. Cette première étape débouche sur la création de tableaux en relief. L'artiste abolit ensuite partiellement la toile, laissant place au vide, qui devient un élément central de ses réflexions. Un nouveau rapport s'instaure entre l'œuvre et le mur qui la supporte. En 1979, Satoru développe un nouvel axe de réflexion autour de la notion de verticalisme.

      Son utilisation de matériaux bruts, tels la toile laissée nue ou le bois (et, pendant une courte période au début des années quatre-vingt, le métal), traités dans une palette réduite, et sa conception de constructions intermédiaires, à mi-chemin entre la peinture et le relief, ont mené Satoru à la sculpture proprement dite et à une réflexion sur l'intégration de l'art dans l'environnement.
 Ce souci constant d'interaction entre l'œuvre et son environnement a trouvé son aboutissement avec deux chantiers d'envergure, dans la région natale de l'artiste, autour de Sendaï. Il s'agit de la construction du Pont des Arts de la Rivière Natsu,  et surtout de la conception complète d'un parc public, dans la petite ville de Nakada. 

      Parallèlement à ses activités créatives personnelles, Satoru mène depuis de longues années une action d'enseignement en arts plastiques, en particulier à l'Université de Paris VIII (Art paysagiste).

Chronique sur Satoru Sato

 Disponible uniquement dans le DVD ART CONCRET avec les modules ARDEN QUIN,HONEGGER,MOLNAR,MORELLET,NEMOURS ,STEMPFEL,VENET;

                                                              

 

Extrait vidéo

Durée: 12'
Documents fixes: 10

Année interview:1996
Séquence atelier: 8'
Année édition mod8':2004
Réalisation: Claude Guibert

       DVD ART CONCRET
Achat pour usage  personnel: 39€ + 6,50 € de port(France)

Achat pour usage institutionnel:

 

 

 
statistiques

 

<script type="text/javascript">

 

  var _gaq = _gaq || [];

  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-37262565-1']);

  _gaq.push(['_setDomainName', 'perso.neuf.fr']);

  _gaq.push(['_setAllowLinker', true]);

  _gaq.push(['_trackPageview']);

 

  (function() {

    var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true;

    ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js';

    var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s);

  })();

 

</script> </script>